Fête au village: St-Denis-sur-Richelieu (QC), Comines (FR/BE) et Almonte (ON)

J’aime les fêtes. J’aime les rassemblements et les occasions de célébrer. J’aime les villages. J’aime surtout la campagne à proximité. Je garde de très précieux souvenirs, de mon enfance et d’une partie de mon adolescence, associés aux fêtes de village de St-Denis-sur-Richelieu. Le fameux souper de binnes au printemps, la fête de la St-Jean en juin, la fête du vieux marché au mois d’août, le party de blé d’inde chez les cousins et tous les mariages et anniversaires de mariage des membres de la grande famille. Certaines années, on pouvait en avoir 4 ou 5 par été. Ça vous dit un peu le nombre de cousins que j’ai. Le jour de l’an, par contre, ce fut longtemps  dans une salle à St-Ours-sur-Richelieu dans la famille paternelle. On y jouait aux pichenottes, on y chantait des chansons à répondre, un oncle dansait la gigue et les enfants couraient partout. Du côté maternelle, c’était chez mes grands-parents à St-Antoine-sur-Richelieu. Dans la grande maison familiale avec un balcon tout le tour. Et des garde-robes qui communiquent. Et des lits qui grincent. Et du monde plein la maison. L’été, on traversait la rivière en bateau, sinon en auto grâce au bac (traversier).  L’hiver, on traversait la rivière gelée en auto. Ça faisait partie des discussions de salon: «est-ce qu’on va pouvoir traverser la rivière c’t’année à Noël?» Pour moi, c’était normal, pour les touristes (d’ici ou d’ailleurs) c’est spectaculaire. Il y a bien quelques carcasses de voitures au fond de l’eau, mais rien pour énervé la parenté. À St-Denis, «dans l’temps», tout le monde se connaissait. Dans mes yeux de petite fille de la ville, c’était impressionnant. Tout le monde se connaissait et tout le monde avait un surnom… il n’était pas toujours flatteur, mais à mes yeux (ou plutôt mes oreilles), c’était toujours une marque d’affection.

Dans les fêtes de village, tout le monde s’implique. D’accord, pas tout le monde, tout le monde, mais beaucoup de gens, de familles, des jeunes comme des vieux, mettent la main à la pâte, donnent un coup de pouce; c’est beaucoup de travail, pour pas grand-chose, pense sûrement notre Gilbert Rozon national. Ça n’attire peut-être pas les foules et le jet set comme la Biennale de Venise, mais il n’y a pas que les événements d’envergure qui importent dans une communauté. Est-ce vraiment ce type d’événement qui permet de tisser les liens avec les voisins, avec les aînés, avec les nouvellement arrivés?

L’automne dernier, en allant en France pour le travail, j’ai fait un détour par Lille pour visiter des amis. En fait, ils habitent à Comines (France). Ce weekend-là, c’était la Fête des louches. J’ai adoré. Tous les parents, les enfants, les petits comme les grands étaient rassemblés aux abords de la rue et attendaient la procession de chars, de personnages, de fanfares qui déambulaient des deux côtés de la frontière, en France comme en Belgique. Le village de 13000 habitants est d’ailleurs très coquet, mais la vedette ce jour-là, c’étaient les gens qui participaient à la fête. Quelle ambiance! Je ne sais pas si les habitants voient à chaque année les mêmes tableaux, mais pour moi, c’était unique! Et mon regard était attiré autant par ceux qui paradaient que par ceux qui regardaient passer la parade! Les enfants toujours émerveillés par les géants ou apeurés par le personnage du fou, les parents, fiers de leurs enfants qui paradent. Dans une fête de village, comme touriste, on a l’impression de faire un peu partie de la communauté. On se trouve du même côté que les habitants de l’endroit. On est aussi émerveillé qu’eux, ils le sont autant que nous… et puis, on n’est pas les seuls à avoir un appareil photo, pour une fois.

Tout ça pour vous dire que le weekend dernier, je suis allée visiter d’autres amis à Almonte, Ontario. Un beau petit village de 4500 habitants à quelques 50 kilomètres au sud-ouest d’Ottawa. J’ai retrouvé cet esprit de village, des gens attachés à leur territoire, sinon à leurs racines. Qui participent au dynamisme de la vie communautaire. On y trouve tout plein d’activités culturelles et sportives, de lieux de rassemblements et de ballades. Le village fut marqué par l’essor de l’industrie du textile, plus particulièrement de la laine, héritage des colons Anglais, Irlandais et Écossais. C’était un weekend particulier au village, puisque s’y tenaient Puppets up, le Festival international de la marionnette et, parallèlement, le 3 on 3 Basketball Festival sur Bridge street; ce sport a été inventé par James Naismith, né à Almonte en 1891.

On y découvrait des artisans de marionnettes, dont un qui propose de très jolis sacs thématiques de marionnettes à doigts. Chaque sac contient 8 marionnettes représentant une thématique: L’Artique, la ferme, la forêt, le jardin, la jungle et l’océan. 40$ chacun, une aubaine pour la qualité et le travail exigé, tout est tricoté à la main. Il y a une belle grenouille Isabella dans le sac du jardin, mais il n’y a pas de watermelon, ni de Ratonne (de biblio) dans le sac de la forêt. Je suis persuadée que de belles histoires pourraient compléter ces sacs à surprise et à rêveries… D’ailleurs, on propose une liste de livres (en anglais) qui peuvent accompagner les marionnettes (ou vice versa).

L’animation de rue mettait aussi en valeur des jeunes talents locaux, des marionnettistes en herbe, des musiciens prometteurs et des groupes musicaux  originaux. Sans oublier le sculpteur de ballons prodigieux, qui fait tous les personnages et les animaux possibles. Quant à moi, je fus charmée par Ladybug.

Il y a aussi un très sympathique marché fermier tous les samedis de la mi-mai à la mi-octobre. On y trouve des aliments locaux, fruits, légumes et viandes bio, ainsi que des produits faits maison (pain, tartes, scones et autres douceurs). Quelques artisans locaux y vendent arrangements floraux, tricot et céramique. D’ailleurs, le céramiste utilise des minéraux de la région pour faire ses patines et émaux. On y trouve parfois de l’animation musicale. Bref, un lieu de rassemblement et d’échange pour goûter et apprécier les produits et talents de la région.

Sur Mill street, la rue commerciale, de belles boutiques, dont The village idiot. Drôle de nom, n’est-ce pas? Qui s’imaginerait trouver là une boutique d’art, d’artisanat et de bijoux? Encore ici, on y fait la promotion de plusieurs artistes locaux, dont certains utilisent des matériaux de la région. J’ai adoré les oursins en céramique de l’artiste Saskia Praamsma, qui offre d’ailleurs des cours à la Guilde des céramistes d’Almonte. J’ai adoré les gros colliers de pierres diverses et les céramiques «Cabbage bowl» de Maggie Murdoch. Cependant, j’ai réellement craqué pour deux bijoux en argent de Talys, bague et bracelet, tout simples, mais tout de même uniques. Dans une autre boutique, de très beaux vases ou encore des baignoirs d’oiseaux pour le jardin par John Schweighardt. Un peu à l’extérieur du village, dans un rang bucolique, cachée derrière une rangées d’arbres probablement centenaires, on trouve l’entreprise Whitehouse perennials. Un centre incroyable de plantes vivaces, surtout des hémérocalles, de toutes les couleurs.

Pour terminer cette incursion dans les produits du village, quoi de mieux que des salades composées des fruits du potager ou du troc au marché local. Au coucher du soleil, dégustez avec des amis et appréciez la vie.

A propos Curieuse d'idées

À sa naissance, elle entre dans le monde de la curiosité. Elle n'est pas à la veille d'en sortir!
Cet article, publié dans Voyage, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Fête au village: St-Denis-sur-Richelieu (QC), Comines (FR/BE) et Almonte (ON)

  1. Ping : «Micro» virée canadienne: Ottawa et Toronto | Curieuse d'idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s