La soif du bonheur à la radio

J’écoute beaucoup la radio. Quasi exclusivement Radio-Canada. Le matin en direct, les nuits d’insomnie en baladodiffusion. Fut un temps où j’étais encore plus accro. Je m’y suis accrochée à une époque où je devais faire 30-40 minutes de voiture pour aller au travail. J’écoutais tout et tout m’intéressait… Ce n’est plus tout à fait le cas et avec les coupures de notre cher gouvernement Harper, il semble que ça va faire mal.

J’ai suivi certaines «grandes séries» et cette semaine, on nous offre la dernière, coupures obligent. La soif du bonheur, lundi 30 avril au vendredi 4 mai, 14h à 15h (Montréal), qu’on peut réécouter à l’heure qui fait notre bonheur!

J’ai entendu cette affirmation à la présentation de l’émission à C’est bien meilleur le matin et l’ai relue dans Le Devoir de samedi dernier:

Il faut faire le choix du bonheur dans sa vie et ensuite s’engager dans quelques chose de plus grand que soi.

Rose-Marie Charest (1re émission)

Première partie de l’affirmation, pas de trouble. Y’a du bonheur en masse dans ma vie: les réunions familiales, les activités avec les amis, la stimulation du travail, l’inspiration que me procurent les activités culturelles, le ravissement du goût de la harissa rapportée de Turquie, les bienfaits d’un entraînement qui fait mal, les commentaires des gens laissés sur mon blogue… C’est la 2e partie qui manque à mon bonheur… et pourtant j’y crois fermement. L’engagement n’est pas (encore) présent. J’y travaillerai.

Elle dit aussi:

Il faut avoir une vie qui nous ressemble.

Dans la même veine, cette parole d’une grand-maman à sa petite fille attrapée à La petite séduction (qu’on peut revoir à Tou.tv):

Le bonheur c’est comme le sucre à la crème. Si tu en veux, tu as juste à t’en faire.

En conjuguant, les deux, il faudrait peut-être ajouter qu’il est bien meilleur quand il est partagé?

Et vous, que fait votre bonheur?

Un livre est issu de l’émission: il s’agit de la transcription des entrevues avec 14 personnalités.

En vente à la boutique en ligne de Radio-Canada au prix de 29,95$

MàJ. 6 mai 2012. C’est le printemps, il faire du ménage, se délester des peaux mortes, rafraîchir son habitat. J’ai retrouvé ce poème d’une jeune élève que j’avais découpé dans je ne sais plus quelle magasine. Je crois qu’il s’agissait d’un projet scolaire autour du thème: Les questions du bonheur. Celui qui a retenu mon attention jadis est de Victoria Simmons, un élève de 9e ou 10e année de l’école St. Mary’s, Peterborough, Victoria.

Peut-on dessiner le bonheur?

Peinturer des mondes imaginaires

Où tout est parfait, idéal,

Est-ce que c’est possible de le faire?

Peut-on se nourrir du bonheur?

Une commande avec les frites, pour emporter

Le bonheur, ma boisson préférée,

Même de pensée, les scientifiques vont rire.

Peut-on voir le bonheur?

Marcher au bord du ciel,

Ou prendre de l’océan.

Est-ce que c’est un trésor pour admirer sur un piédestal?

Peut-on créer le bonheur,

Que l’enfant donne à sa mère?

Et c’est la joie des deux

Qui est le cadeau du père.

 

A propos Curieuse d'idées

À sa naissance, elle entre dans le monde de la curiosité. Elle n'est pas à la veille d'en sortir!
Cet article, publié dans Radio, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La soif du bonheur à la radio

  1. Ping : Cabaret Gravel Cabaret: un méchant* GAG! | Curieuse d'idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s