La belle vie… pour qui?

Depuis le conflit mouvement étudiant, j’ai repris mon abonnement au journal Le Devoir. Vous l’avez peut-être remarqué dans ces pages, puisque je cite de temps en temps des articles.

Puis, la Loi 12 (projet de Loi 78) est arrivée. Avec l’été, les étudiants sont partis travailler (d’autres diront faire «la belle vie»), les parlementaires dont la session est ajournée pour la période estivale, retournés dans leur comté, les négociations, les manifestations, les tintamarres de casseroles se sont dissipées.

Le 1er août, Jean Charest a déclenché les élections sans que les négociations avec les associations étudiantes aient abouti, avant que la Commission Charbonneau reprenne du collier. S’il est un champion en ce qui concerne le fait de faire traîner certains dossiers, il n’est pas dans les mêmes dispositions quand il est question de tenter de se faire réélire.

Puis ce cher François Legault, chef de la Coalition pour l’avenir du Québec (CAQ), y va de toutes sortes de promesses et de déclarations. S’il a le mérite d’amener l’éducation dans le débat, son point de vue ne peut pas être plus éloigné des revendications et de la conception de l’éducation des étudiants du Printemps Érable.

Le Devoir a invité à publier une chronique, chaque samedi, Michel Venne, directeur de l’Institut du Nouveau Monde, dont l’École d’été se termine aujourd’hui même. Ce samedi, il réagit de façon éclairée à la fameuse déclaration de M. Legault plus tôt cette semaine à l’effet que «les jeunes Québécois pensent trop à la belle vie»:

« L’appel à l’effort de François Legault et sa dénonciation de “ la belle vie ” ne sont pas neufs. Mais cela correspond-il à l’esprit du temps ?»

En s’appuyant sur des études menées par le politicologue étasunien Ronald Inglehart, Venne rappelle d’abord que le Québec, comme d’autres sociétés, vit une transition d’une société industrielle en société du savoir, et ce que cette transition entraîne des modifications au système de valeurs.

« Les priorités des sociétés avancées, où la survie économique n’est plus un enjeu, ne portent plus sur la sécurité physique et économique, qui est tenue pour acquise. Les valeurs prioritaires sont l’expression de soi, le bien-être individuel, la qualité de vie, la protection de l’environnement et une participation accrue des citoyens aux décisions politiques. Auprès des enfants, on insiste moins sur l’ardeur au travail mais on accorde plus d’importance à l’imagination et à la tolérance.»

Venne rappelle ensuite certains événements récents, comme la mobilisation sociale contre les gaz de schiste, et des résultats d’un sondage publiés en 2008 dans L’annuaire du Québec qui concordent avec les données avancées par Inglehart.

« Selon nos répondants [qui ne sont pas que «jeunes»], les trois éléments les plus importants pour déterminer le bonheur sont la santé, la famille et l’amour (une vie de couple réussie) ainsi que la sécurité financière.

L’argent n’arrive qu’au 14e rang au palmarès des éléments les plus importants de leur définition du bonheur. Pour eux, ce n’est pas tant le niveau de revenu qui compte que la confiance qu’on ne manquera jamais de rien. Le travail contribue à l’épanouissement personnel, mais l’énoncé suivant : « le travail doit toujours passer en priorité même s’il empiète sur notre temps libre », recueille une note de 3,8 sur 10. »

Et puis, je me demande, quels intérêts François Legault défend-il quand il mousse ainsi l’effort et l’ardeur au travail? Qui a intérêt à ce que chacun s’échine au travail au delà du confort recherché et nécessaire?

Si le vote n’est qu’un moment, qu’une facette de la démocratie, il n’en consiste pas moins un acte qui a des conséquences importantes pour les quatre années à venir. Comme le disent de nombreux citoyens dans le projet interactif ONF/Le Devoir, Le poids d’une voix: discuter avec les autres est aussi un geste essentiel pour la démocratie. Faites-le, mais surtout, allez voter le 4 septembre (ou lors des journées de vote par anticipation, les 26 et 27 août). Votez selon vos valeurs, votre conscience. Consultez, par exemple, la Boussole électorale édition québécoise.

Yo, LE JEUNE, «Vote!»: On est 2 millions, faut voter!

Et parce qu’il faut aussi rire un peu, une gentille parodie d’Anne-Marie Dussault et Léo Bureau-Blouin: Une entrevue de «Marie-Anne Du-Saut» avec «Léo Blouin-Brathwaite»!»

MàJ. 20 août 2012. Par contre, il ne faut pas se leurrer, et malgré ce qu’en disait Jean Charest, ce n’est pas avec une élection qu’on règle les négociations, peu importe le groupe de pression. D’ailleurs, il en a été peu question hier au débat des chefs.

Portrait très éclairant de la carrière (professionnelle et politique) de François Legault faite par Marc Laurendeau ce matin à C’est bien meilleur le matin (4e heure à 31:50).

Un outil de plus pour y voir plus clair dans les enjeux, dans les positions de chacun des partis politiques et dans vos valeurs. Le Devoir a lancé, aujourd’hui, le Comparateur de programmes.

MàJ. 21 août 2012. Tandis que les chefs se lancent des chiffres, se contredisent, chacun sort sa vérité. On n’y voit plus clair… L’équipe de L’épreuve des faits de Radio-Canada vérifient… les «faits». L’exercice de ce matin à propos des «faits» soutenus par Charest ou Marois dans le débat (ou combat?) d’hier, sur le recul de la langue, le taux de pauvreté au Québec, la taxe santé…

Publicités

A propos Curieuse d'idées

À sa naissance, elle entre dans le monde de la curiosité. Elle n'est pas à la veille d'en sortir!
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La belle vie… pour qui?

  1. Ping : Élections: sprint final ou savoir affirmer tout et son contraire | Curieuse d'idées

  2. Ping : Le point de vue des jeunes… | Curieuse d'idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s