Activités culturelles à NY. Part 3

Où suis-je rendu dans le récit de mes activités culturelles de la semaine (passée)? J’ai juste le goût de parler de ma soirée d’hier (mardi 9 octobre), mais comme je ne veux rien oublier et que j’ai une piètre mémoire, c’est plus facile pour moi de procéder de façon chronologique. Donc, ah ha!, je vous laisse dans l’attente à propos de ma soirée d’hier. OK, je vais vous dire que ça parlait de stillness et qu’il a été question de mindfulness, un mot que j’entends beaucoup depuis que je suis à NY. Il y a même un type qui a écrit un article intitulé Occupy mindfulness. OK. That’s it. Retour en arrière.

Lundi

  • J’étais à court de café moulu pour ma cafetière italienne et de pain, j’en ai donc profité pour découvrir un nouveau café, Culture Espresso, recommandé par mon guide préféré. On y mentionnait des scones au citron, romarin et sel gris. Malheureusement, il n’en restait plus (ou ils n’en vendent plus). Je me suis retranchée sur un scone aux petits fruits des champs, mais malheureusement, il y avait aussi de la banane qui camouflait tout le reste. Bon quand même. Le café, un petit latte est aussi honnête, mais la mousse du café était un peu légère et n’a pas tenu longtemps. Mon hypothèse: ils utilisent du 2% (voire moins). Endroit sympathique et look branché. J’y suis restée pour travailler un peu, mais c’est décidément plus un comptoir qu’un café (suivant ma définition et pas celle des New Yorkais).
  • Plus tard, pour dîner (ou pour souper, je ne me souviens plus trop, comme je vous le disais, la mémoire fait défaut!), je suis allée me remplir la panse à un sympathique restaurant cubain, El Margon. Encore ici, plus un comptoir, mais il y a aussi des tables au fond. Le temps que je regarde le menu à l’extérieur, il doit y avoir eu au moins 12-15 personnes qui sont entrées. C’est bon signe! Ah, je me suis régalée et le serveur m’a gentiment conseillée. Poulet, riz aux fèves noires, bananes plantains et encore un peu de fèves en sauce, yummie! Malgré la portion gargantuesque, j’ai presque tout mangé! Un quartier de lime et une sauce à l’ail relevaient merveilleusement le poulet frit. Quand j’ai constaté qu’on y servait de la limonade à la lime, je n’ai pas hésité, aussi bonne que celle que j’ai bue au Mexique. J’ai failli en reprendre un verre, moi qui ne suis pas une grande buveuse (encore moins en mangeant, sauf pour le vin, hé hé!).

Mardi

  • Visite aller-retour à Long Island. J’ai pris le LIRR (Long Island Railway Road), super easy. Ce n’est pas inclus dans la carte mensuelle du métro de New York. J’avais donc regardé les renseignements pour l’achat (à quelle borne) de Penn Station et le service de navette sur place (pas clair). Finalement tout s’est bien déroulé. Le wagon (et les sièges) correspondait à ma définition d’un «train». J’avais une correspondance à Atlantic avenue et il faut toujours être attentif aux annonces (même si elles ne sont pas toujours audibles), puisque des changements surviennent en cours de route.
  • En revenant, je suis descendue à la station de la 42th st. J’y ai pris en photo une magnifique murale de Roy Lichtenstein. Il y avait aussi un exceptionnel percussionniste qui jouait d’un instrument que je ne connais pas. Il semblait commandité (sponsorisé, pour les lecteurs français!) par un événement quelconque.
  • Pour le souper d’avant-spectacle, j’ai déniché un délicieux restaurant thaï, une rue derrière la salle de spectacle où j’irai: Topaz Exotic Thaï Restaurant. Le menu est évidemment large (pour être allée en Thaïlande, le menu peut parfois correspondre à un gros cartable!). J’ai opté, sans douter, pour une salade de mangue pour l’entrée et pour le Pad Tofu Basil pour le plat. Délicieux, savoureux, copieux. Des croustilles de riz soufflé accompagnées d’une sauce forte ont occupé mon (bref) temps de réflexion. Service impeccable, malgré l’endroit qui ne dérougissait pas.
  • 1er spectacle de 3 (pour moi, l’événement en compte 5) au New York City Center: Fall for dance Festival. Chaque spectacle comprend 4 compagnies de danse pour 15$ le billet (plus 2 dollars de frais). Une aubaine! La salle du City Center est magnifique, récemment rénovée en respectant le style arabe de l’édifice. Je suis au balcon et la pente des rangées est vraiment inclinée de telle sorte que j’ai l’impression d’être à la troisième rangée, mais à 100 pieds au-dessus de la scène (j’exagère à peine, of course!). Mes deux voisines sont de jeunes femmes, l’une d’origine indienne et l’autre, russe. Ma voisine de gauche m’a questionnée sur l’intérêt de voyager et de le faire seule. Elle semblait perplexe. Et j’étais tout aussi perplexe qu’elle soit perplexe! Le spectacle était donc composé de quatre parties: 1. Compagnie Ballet West, chorégraphie Grands pas from Paquita (Ballet classique). Le programme dit: «a brilliant showpiece originally designed to highlight the great Russian ballerinas». Et c’est exactement ce que c’était. Chaque danseur, chaque danseuse a son moment, le public a applaudi pratiquement à chacun, un peu bizarre pour moi, comme si j’étais au cirque! Ma voisine de droite a beaucoup apprécié l’incroyable synchronisme des mouvements d’ensemble. Effectivement impeccable. 2. Compagnie Tu dance, chorégraphie High Heel Blues (ballet jazz). Sur un air de blues, un magnifique duo ayant pour sujet le couple. À certains moments les paroles sont humoristiques et les mouvements des danseurs également. Grande virtuosité et expressivité de la part des deux danseurs. 3. Compagnie Nan Jombang, pièce Tarian Malam (Night Dances). Compagnie indonésienne qui présente une chorégraphie alliant danse et arts martiaux traditionnelles qui raconte, précise-t-on dans le programme, une narration contemporaine du tremblement de terre de 2009. Ma surprise, y voir des femmes performer les arts martiaux aux côtés des hommes. Très spirituel. Plus exigeant pour le public. J’ai bien aimé. Ma voisine de gauche: «au début j’étais ennuyée, mais je suis devenue de plus en plus intéressée». So did I! Fait intéressant que je viens de noter: 6 des 8 danseurs ont un nom de famille identique: Mefri. 4. Compagnie Moiseyev Dance company, chorégraphie Moiseyev’s classics (danses folkloriques, Kalmyks, Tartars de Crimée, Gypsies sur la frontière roumaine et Moldaves). Dynamiques, colorés, rythmés, performatifs. Enchanteurs! Ils ont obtenu les applaudissements les plus soutenus. À noter que toutes les chorégraphies étaient accompagnées de musiciens sur scène, ce qui ajoute à l’appréciation. Belle soirée!
***

Hyperliens et photos à venir… Google ne semble pas vouloir collaborer ce soir.

MàJ. 11 octobre 2012. C’est fait!

A propos Curieuse d'idées

À sa naissance, elle entre dans le monde de la curiosité. Elle n'est pas à la veille d'en sortir!
Cet article, publié dans Voyage, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Activités culturelles à NY. Part 3

  1. Ping : Activités culturelles à NY. Part 4 | Curieuse d'idées

  2. Ping : Noise City: soirée stillspotting ( ) nyc finale | Curieuse d'idées

  3. Ping : Fall for dance: une finale royale | Curieuse d'idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s