Intersexe, ça vous dit quelque chose?

J’aborde un thème un peu particulier aujourd’hui. Les personnes «intersexes». Connaissez-vous cette réalité? Eh bien, 1 bébé sur 2000 naît avec des organes génitaux ayant, dans des degrés divers, des caractéristiques des organes mâle et femelle. C’est la réalité à laquelle nous sensibilise le documentaire InterSEXion, présenté à l’émission Passionnate Eye du réseau CBC. Pour résoudre le «problème», les médecins proposent aux parents de faire des opérations et de donner des hormones pour que l’enfant ait un sexe correspondant à un des deux admis socialement. C’est donc le médecin, puis les parents qui décident du sexe… Ces interventions radicales sont basées sur la théorie du Dr Money, de la très réputée John Hopkins School Hospital, selon laquelle la culture modèle l’identité sexuelle et donc si tu es élevé avec les caractéristiques sociales d’un sexe ou l’autre, tu t’identifieras à ce sexe, à ce genre, sans problème. Eh bien non. Tous les témoignages dans ce film soutiennent que toutes ces chirurgies et ces hormones, ces secrets et ces stigmatisations sont dévastatrices pour les personnes «intersexes».

We were part of a generation of children who had been surgically and hormonally assigned to fit neatly onto male or female.

Mani Mitchell, dans InterSEXion

En fait, certaines de ces personnes ne s’identifient ni aux hommes, ni aux femmes.

It doesn’t suck to be intersex, it sucks to be persecuted.

Jim Costich, dans InterSEXion

Quand je suis allée à un congrès à San Francisco le printemps dernier, l’organisme a demandé aux hôtels où avait lieu le congrès que certaines toilettes aient les deux pictogrammes, femme et homme. Ça m’a frappée à mon retour ici, au Québec, qu’on n’entende absolument pas parlé de ce sujet. Loin de là. À mon lieu de travail, il y a une toilette avec un pictogramme femme, mais comme il s’agit d’une seule toilette, j’imagine que parfois des hommes y vont; quelqu’un – une collègue probablement – a ajouté une feuille sur la porte précisant que c’était une toilette pour femmes. Quel est le problème que des personnes autres que femmes l’utilisent? Récemment, toujours pour le travail, je devais préciser mon sexe dans un site internet. Trois choix étaient offerts: féminin, masculin, autre. On ne s’en rend pas compte, mais combien de fois doit-on préciser la «nature» de notre sexe dans une année? Imaginez-vous qu’à chaque fois, vous n’ayez aucune case qui corresponde à votre situation. Comment vous sentiriez-vous?

Je comprends que des parents soient désemparés quand ils obtiennent une réponse différente à la question: alors, c’est un garçon ou une fille? Cependant, selon le témoignage de ces personnes intersexes, il serait préférable d’attendre avant de décider le sexe – et le genre – d’un enfant… les conséquences ont été énormes pour elles. Pourquoi ne pas attendre qu’il/elle puisse faire ses propres choix? Pourquoi ne pas reconnaître qu’il y a un «troisième» sexe afin que ces personnes puissent vivre sereinement en société? Ce n’est pas parce qu’on est capable de faire techniquement une intervention sur le plan médical que le traitement est nécessairement humainement désirable. Comme dans l’acharnement thérapeutique; mais c’est une autre histoire.

Un documentaire à voir, dans le site Internet de l’émission Passionnate Eye du réseau CBC: InterSEXion.

MàJ. 6 novembre 2013. Le 1er novembre, l’Allemagne adopte un loi permettant qu’il y ait un 3e choix sur le passeport. Si cela règle le cas des nouveaux-nés, cela ne règle pas les problèmes des personnes intersexes ou transgenres, disent les principaux concernés.

A propos Curieuse d'idées

À sa naissance, elle entre dans le monde de la curiosité. Elle n'est pas à la veille d'en sortir!
Cet article, publié dans Société, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s