Danse Danse en octobre: deux fois plutôt qu’une

Abonnée à la saison de Danse Danse, la compagnie de danse contemporaine de la Place des Arts, j’ai assisté en deux semaines à deux spectacles. Weather de la compagnie australienne Lucy Guerin Inc et Henri Michaux: mouvements + Gymnopédies de Compagnie Marie Chouinard. Le premier dans la sympathique 5e salle, le deuxième au Théâtre Maisonneuve. La première, une jeune compagnie, la deuxième, plus établie.

WeatherLucyGuerinIncJ’ai aimé Weather, mais avec certaines réserves. J’étais séduite par la vidéo de promotion et la magnifique scénographie qui tire partie de sacs de plastique blancs. Sur ce plan, la chorégraphe a exploré toutes les possibilités esthétiques, sonores des fameux sacs. Outre le tableau où de nombreux sacs tombent «du ciel», il y a aussi celui où les déplacements de danseurs produisent un trou… d’ozone? La gestuelle, toute en ondulations, en spirales, exploite ces pistes dans tous les sens, non sans quelques longueurs toutefois. Les six jeunes danseurs, présents sur scène pratiquement du début à la fin, offrent une performance physique impressionnante. Cependant, certains d’entre eux manquent de profondeur, d’intériorisation, d’interprétation. Ma fidèle acolyte de ces soirées en est arrivée à la même remarque de son côté. Je visionne la vidéo et je me passe le même commentaire. C’est mystérieux. Quelle est la qualité qui manque? Comment alors orienter les interprètes si j’étais chorégraphe. Pourtant, il y a des perles de gestuelle. Jugez-en par vous-même.

Une semaine plus tard, c’est la Compagnie Marie Chouinard. De grandes attentes. Body Remix est encore inscrit quelque part dans ma mémoire. Je ne serai pas déçue… mais à moitié éblouie seulement. HenriMichauxGymnopediesMarieChouinardPar la 1re partie: Henri Michaux: mouvements, inspirée du livre du même nom. La trouvaille géniale de Chouinard, mettre en mouvements ces dessins, faux idéogrammes. Points communs avec le spectacle précédent, les souffles des danseurs est mis à contribution. Chez Chouinard, le souffle râle, meugle, crie, crache… L’animal n’est jamais loin. On retrouve bien la signature de la chorégraphe: des mouvements inventifs, précis, fous, géniaux. Ce qui au départ est assez scolaire devient tout un univers personnel: un dessin projeté, une danseuse qui l’imite. Image suivante, idem. Ainsi de suite. L’exercice est fascinant, parce que jamais monotone. On passe de la performance solo en relais, aux duos, au groupe. On joue sur la ressemblance entre l’image en deux dimensions, statique, et sa transposition en trois dimensions, vibrante, inventive. En apogée, des mouvements blancs sur fond noir avec lumière stroboscope. On voit le dessin et presque le geste du peintre. Si la musique, au départ, est inutilement assourdissante, comme dans un cinéma Guzzo, le crescendo est jubilatoire.

Que dire encore de l’époustouflante interprétation de Carol Prieur, notamment, qui brille de sa présence à la seconde même où elle met le pied sur la scène. Qu’est-ce qui fait la qualité de son interprétation? Même en bouffon en 2e partie, elle rayonne, elle fait sa marque, sans trop en mettre. Chapeau. Au sujet de la 2e partie, Gymnopédies, j’en dirai peu. Je n’ai pas accroché ou si peu. La qualité y est, mais j’y voyais trop d’autres choses. Des duos charnels sur font de musique d’Éric Satie, si évanescente. Les danseurs eux-mêmes ont appris le piano, mais jouent de leur corps à la façon de Kate Bush. Je n’ai pas compris cette scénographie aux lourdes tentures blanches salies. Que dire des salutations bouffonnes, qui s’éternisent, qui semblent être un pastiche des chorégraphies de Dave St-Pierre ou Fred Gravel. De toute évidence, je n’ai pas accroché. Mais je suis la seule de ma gang. Ça arrive.

Publicités

A propos Curieuse d'idées

À sa naissance, elle entre dans le monde de la curiosité. Elle n'est pas à la veille d'en sortir!
Cet article a été publié dans Danse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s