Racines: réjouissances à Mtl à table

Mardi soir, rendez-vous au très nouveau restaurant Racines, rue McGill. On avait le goût de profiter de l’événement Mtl à table pour découvrir un nouveau restaurant à Montréal. Chacune y est allée de ses stratégies de sélection de restaurants. Pour ma part, j’ai opté pour le top en partant, le menu à 39$ et en sélectionnant un restaurant par type de cuisine. J’ai donc envoyé 4 ou 5 choix aux copines disponibles pour tenter l’expérience. Notre choix s’est finalement arrêté sur Racines, restaurant dont le menu pour Mtl à table m’avait le plus intriguée. Nous savions que son ouverture était récente, mais pas à ce point. On a été traité aux petits oignons et les serveurs n’ont pas été avares de détails pour nous expliquer le menu et répondre à nos (nombreuses) questions.

La proposition est simple et belle: 5 plats en petite (moyenne) portion. Tout pour satisfaire les curieuses des papilles que nous sommes. Question de faire découvrir la carte habituelle, un choix de plats inscrit au menu habituel est aussi possible. J’opte presque entièrement pour le menu Mtl à table.

  • Chou (jaune d’œuf, sirop d’érable et beurre): simple, frais et intrigant par son petit goût de fumée.
  • Morue (babeurre, chou-fleur et raifort): le plat ne paie pas de mine, tout de blanc vêtu, mais ça explose dans la bouche… un petit zeste de citron vert fait la job.
  • Veau (poireaux, lait et échalotes): en carpaccio, de belles fines tranches de viande rose bonbon qui manquent malheureusement d’assaisonnement, malgré un fromage au vinaigre maison.
  • Boeuf (bette à carde, avoine et bouillon de champignons): cuisson parfaite, bouillon de champignons savoureux, on veut lécher notre plat, on demande plutôt du pain.
  • Pomme (pain et crème): beaucoup plus complexe qu’il n’y parait, un beau cube de quatre-quarts, du caramel (à la crème), de fin petits cubes de pomme cuits, mais encore croquant et… et… et… la surprise de la soirée un granité à la mie de pain (grillée). Waouh!
  • Vin. Deux verres de vin 3 oz (j’en ai manqué pour le boeuf) Pinot noir 2009, Twelve, Oregon, États-Unis, pas trop corsé, un brin fumé. J’ai adoré, ça s’est bien marié avec presque tout.

Les portions sont parfaites, après 5 plats, on se sent toujours bien et on se sent aussi bien rassasiées. En menu régulier, la facture s’élèverait environ à 50$ (sans vin avant taxe). On nous a informé d’un menu midi trois services à 21$.

RacinesTrès belle découverte. Le chef, Simon Mathys, propose un menu qui s’inspire de la cuisine du marché en misant sur les légumes de saison (beaucoup de poireaux, chou, chou-fleur). Racines, un restaurant chaleureux où le bois est mis en valeur, qui dispose d’une quarantaine de tables installées le long d’un mur de fenêtres avec un petit bar au fond offrant une vue sur la cuisine. Peut-être mon choix pour ma prochaine visite, question de connaître un peu plus les secrets du chef! Service efficace, attentionné et convivial. Bref, nous avons passé une très agréable soirée.

A propos Curieuse d'idées

À sa naissance, elle entre dans le monde de la curiosité. Elle n'est pas à la veille d'en sortir!
Cet article, publié dans Restaurant, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Racines: réjouissances à Mtl à table

  1. Ping : Orange rouge dans le Quartier chinois | Curieuse d'idées

  2. Ping : Lili Co.: cuisine réjouissante dans atmosphère froide | Curieuse d'idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s