Programme culturel: emprunts à la Banq

MUSIQUE

  • David Marin À côté de la track Tout une découverte. Mon coeur de coeur, je suis allée acheté le dernier opus, sans tarder.
  • Karim Ouellet Fox Tous les styles musicaux passés au mélangeur Ouellet. Rafraîchissant.
  • Yann Perreau À genoux dans le désir (textes inédits de Claude Péloquin) La poésie chantée par une voix de velours.
  • Patrick Watson Adventures in your own backyard Du Watson planant, comme il se doit.
  • Galaxie Tigre et diesel Du rock québécois du début à la fin. Menoum.
  • Julien Sagot Piano mal Du Tom Waits, du Murat, du Arthur H, du piano et une étrange voix.

DOCUMENTAIRES

  • Arcade Fire Miroir noir: neon bible archives (DVD) Je l’avoue, je découvre à peine Arcade Fire. Le DVD ne m’a pas transformée en fan transie.
  • Christina Clausen The Universe of Keith Haring (DVD) Pas le meilleur documentaire de l’artiste, qui fait plus dans le people que dans l’approfondissement de la démarche de l’artiste. L’exposition vue à Paris était de loin meilleure.
  • Matthieu Roy et Harold Crooks Survire au progrès Trop lent et trop lourd pour ma capacité de concentration ces jours-ci. Pourtant nécessaire…
  • BBC Simon’s Schama’s Power of Art (3 DVD). Exigeant. Histoire de l’art sous l’angle d’oeuvres controversées de Caravaggio, Bernini, Rembrandt, David, Turner, Van Gogh, Picasso et Rothko. Permet de comprendre l’évolution des courants picturaux à travers des oeuvres qui nous apparaissent, aujourd’hui, toutes inoffensives, voire conservatrices.
  • Camille Guichard Daniel Buren. Un autre documentaire exigeant. Un artiste visuel très formel, conceptuel, critique, qui déconstruit tous les codes de l’art. Un documentaire qui permet de (commencer à) mieux comprendre la démarche de l’artiste.
  • Bernard Émond. Le temps et le lieu. Coup de coeur. Émond revisite le village de Saint-Denis de Kamouraska 60 ans après qu’il eut été décrit et analysé par l’anthropologue Horace Miner en 1936. Émouvant.

BÉDÉS

  • Chabouté Un peu de bois et d’acier. Autre coup de coeur. Un bédé en noir et blanc, sans paroles ni dialogues, mais une histoire touchante d’un banc de parc et des personnages qui évoluent autour de lui.
  • Réal Godbout L’Amérique ou Le disparu d’après le roman de Franz Kafka. Une histoire désespérante que j’ai lue, malheureusement, trop rapidement après la bédé précédente. Pas lu le roman de Kafka non plus.

A propos Curieuse d'idées

À sa naissance, elle entre dans le monde de la curiosité. Elle n'est pas à la veille d'en sortir!
Cet article, publié dans Art, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s