La liste de mes envies: tricoter sa vie

LaListeDeMesEnviesParfois, il y a des weekends comme ça. Les événements tissent des liens entre eux. Ce matin, j’ai terminé le livre La liste de mes envies, que j’avais offert, il y a deux ans, à une collègue qui nous avait reçues, une autre collègue et moi, à sa maison en Gaspésie. J’avais entendu de très bonnes critiques au sujet de ce livre. Plus tard, elle m’en a elle-même reparlé avec beaucoup d’enthousiasme. Elle avait mis mon nom sur sa liste de prêt. Le livre est maintenant sorti en livre de poche et l’ayant aperçu à la librairie, j’ai décidé de me le procurer. J’ai bien fait, je vais pouvoir faire des amies heureuses en mettant leur nom sur la liste de prêt.

Une femme s’interroge sur sa vie et sur le sens de l’amour. Voyez le lien avec le film que j’ai vu hier, Alex marche à l’amour? Si le début part tout en douceur, un fin tricot de laine quelconque, un événement marquant changera sa vie.

se dire ça y est, je n’ai plus de besoins. Je n’ai plus que des envies désormais. Que des envies.
Mais ça n’arrive jamais.
Parce que nos besoins sont nos petits rêves quotidiens. Ce sont nos petites choses à faire, qui nous projettent à demain, à après-demain, dans le futur; ces petits riens qu’on achètera la semaine prochaine et qui nous permettent de penser que la semaine prochaine, on sera encore en vie.
[…]
le bonheur c’est de continuer de désirer ce qu’on possède.
[…]
Aimer c’est comprendre.

Autre fil tissé. Cette femme s’occupe de son père, atteint d’un AVC dont la mémoire ne dure pas plus que 6 minutes. Mais elle décide de lui inventer des vies à chaque fois qu’il lui pose la question, à chaque 6 minutes, sur qui il est (et sur qui elle est). Voyez le lien avec la très belle chorégraphie, vue vendredi, Get a revolver?

Je souris le soir, parfois, lorsque nous rentrons chez nous […] lorsque je retrouve papa, assis sur la terrasse, son infirmière près de lui; papa qui regarde la mer et cherche dans les nuages, avec ses yeux d’enfant, des paréidolies […]
Je souris pendant six minutes lorsque je lui invente une vie nouvelle dans la fraîcheur du soir.
Tu es un grand médecin papa, un chercheur émérite […]
Ce soir; tu es un contre-ténor fabuleux. […]
Demain, je te raconterai que tu fus le plus merveilleux, le plus formidable des papas. […]
Oui, je souris le soir; parfois.

Je ne veux pas vous raconter l’histoire. Je veux vous inviter à la lire. Les trois dernières pages du livre sont trois pages lignées avec pour titre: «La liste de mes envies». Tout en haut, j’inscrirais: Prêter ce livre à mes amies et qu’elles passent un aussi beau moment que moi. Faire plaisir. Tout simplement.

La liste de mes envies de Grégoire Delacourt.
Édition Jean-Claude Lattès (2012).
Édition Livre de poche (2013)
Entrevue avec l’auteur à La grande librairie ici
Un film en a été tiré, il sortira en France au mois de mai; au Québec… ???
 
Publicités

A propos Curieuse d'idées

À sa naissance, elle entre dans le monde de la curiosité. Elle n'est pas à la veille d'en sortir!
Cet article, publié dans Littérature, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s