Sur ma table tournante

  • 28 août 2011. Je renoue avec une programmation riche et variée à la Première Chaîne de Radio-Canada. Je suis restée  accrochée à l’excellente série sur Clémence Desrochers cet après-midi, Les femmes de Clémence. L’histoire des femmes du Québec à travers les très beaux monologues et les touchantes chansons de cette grande femme. À réécouter ici. À méditer, les paroles de son père, Alfred Desrochers: «si tu vas à l’école, c’est pas pour entrer dans le moule, mais pour en sortir».
  • 23 août 2011. Quel bonheur de se laisser charmer live par un artiste inconnu (dans le sens d’inconnu par moi et non par le monde en général). Bref, grâce à un courriel télégraphié et un coup de fil bien placé, j’ai pu me laisser envoûter par Gary Clark jr, bluesman de son état comme il respire. Dans cette petite salle de Québec, La Casbah, c’est comme s’il ne jouait que pour moi, tout ça gratuitement. Rien de forcer, rien de show off, seulement des accords et des solos qui coulent tout naturellement au bout de ses doigts comme l’eau dans une rivière. Écoute du mini CD exclusivement dans le char. Pour l’instant, ma préférée: When my train pulls in.
  • 4 mai 2011. Ces temps-ci, j’écoute Claude Rajotte sur Espace Musique. C’est d’ailleurs ce que j’écoute en écrivant ceci. Découvertes en tous genres, plus ou moins associées à la musique électronique.
  • Emiliana Torrini. Une autre islandaise, comme Björk l’artiste qui, de loin, m’époustoufle le plus. Autre atmosphère, mais parenté. J’en suis juste à ses deux premiers CD, Love in the time of science et Fisherman’s woman. Pas encore écouté Me and Armini. Sur son site, une vidéo sur l’Islande, qui me donne encore plus le goût d’aller parcourir ces contrées effervescentes dans l’histoire de la Terre, produite pour relancer le tourisme après la crise économique de 2008.
  • To my friends de Jam Jammin’. Un artiste autodidacte qui a toute mon admiration. Écoute de son premier album sur son site myspace. Un hommage à ses amis. Bouleversant.
  • Roméo et Juliette de Prokofiev (entendu au spectacle de Rubberbandance Group à la Nuit blanche, une version remixée offerte par Jasper Gahunia aka DJ Lil Jam, qu’on peut voir et entendre ici)
  • Fred et Nicolas Pellerin
  • Agréablement étonnée d’apprécier l’album Atlantis de K OS , puisque je repousse ma limite côté hip hop (je pense avoir entendu une toune de ce groupe lors du dernier spectacle de Dave St-Pierre et ses compères au Studio 303 à la Nuit blanche)
  • La Contre-histoire de la philosophie, l’archipel pré-chrétien (1), l’enregistrement des conférences données (c’est la cas de le dire) par Michel Onfray dans le cadre de son projet de l’Université populaire de Caen (découvert grâce à une balado de Contact, téléchargée il y a belle lurette)

Un commentaire pour Sur ma table tournante

  1. Ping : Gravity of Center: tracer sa voie | Curieuse d'idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s